Le boycott des publicités sur Facebook continue de gagner du terrain.

28 juin 2020 Actualité, PARTAGE


Alors que le boycott des publicités sur Facebook continue de gagner du terrain, le géant des biens de consommation Unilever a déclaré qu’il mettrait fin aux dépenses publicitaires sur les sites Facebook et Twitter d’ici la fin de l’année.

Ces plateformes doivent s’améliorer « dans les domaines de la division et des discours de haine pendant cette période électorale polarisée aux Etats-Unis », a déclaré la société dans un communiqué.
Plus tard dans la soirée, Coca-Cola a déclaré qu’elle mettrait en pause la publicité sur les médias sociaux dans le monde entier pendant au moins 30 jours, demandant plus de responsabilité et de transparence de la part de ses « partenaires des médias sociaux ». Cela ne fait pas partie du boycott officiel, mais c’est une grosse affaire – cela inclut non seulement Facebook et Twitter mais aussi Snapchat et YouTube de Google.

L’histoire
Il y a plusieurs semaines, des groupes de défense des droits civils, dont la NAACP, ont demandé aux marques de cesser de dépenser dans les publicités Facebook pour le mois de juillet afin de protester contre les politiques de l’entreprise en matière de discours haineux et de désinformation.

Des entreprises de plein air comme Patagonia, REI et The North Face ont signé plus tôt que prévu.
D’autres grandes entreprises, comme Verizon, ont également pris part à l’opération, à des degrés divers.
Facebook a fait quelques annonces hier. Dans un inhabituel, Zuck a déclaré que l’entreprise commencerait à étiqueter les messages qui violent ses politiques mais sont jugés « dignes d’intérêt » – des messages de personnalités publiques comme des politiciens, par exemple. Zuck a également pris des mesures pour interdire les discours de haine dans les publicités et empêcher la suppression d’électeurs sur la plateforme. Il n’a jamais mentionné le boycott.

Cela changera-t-il quelque chose ?
Avant hier, les analystes doutaient que Facebook subisse un impact financier significatif du boycott. Mais les annonces d’Unilever et de Coke ont peut-être changé le calcul pour tous les médias sociaux.

Les actions de FB ont chuté de plus de 8 % hier, et celles de Twitter ont également baissé de 7,4 %.
En résumé : Les recettes publicitaires de Facebook aux États-Unis augmenteront de 5 % cette année pour atteindre 31,4 milliards de dollars, selon eMarketer, ce qui montre à quel point ce canal de marketing est résistant, même en période de récession. Mais des cellules orageuses sont en train d’émerger qui pourraient le faire dévier de sa trajectoire.

Coca-Cola

Source: Morning Brew.


close
Le boycott des publicités sur Facebook continue de gagner du terrain.
Remontez
Share via
Copy link
Powered by Social Snap