La naissance des nations

collection of various flags of different countries standing tall together in a row on a stand

Combien de pays y a-t-il dans le monde ? La réponse est 196. Ou 193, ou 195 ou peut-être 206. Tout dépend si vous faites confiance à l’ONU, au département d’État ou à Wikipédia. Il n’en reste pas moins qu’il n’est pas facile de définir les pays et, pour compliquer encore les choses, de nouveaux États naissent de temps à autre et viennent s’ajouter à la liste. Et comme l’Europe est le théâtre de mouvements séparatistes, que l’Afrique voit des régions aspirer à l’indépendance, et que le Moyen-Orient et l’Asie revendiquent l’existence de multiples prétendus États, il y a de fortes chances que cette liste continue de s’allonger.

En 2008, c’est le Kosovo qui a obtenu son indépendance de la Serbie, et en 2011, le Sud-Soudan a finalement fait cavalier seul après des années de guerre civile. Quels pays sont susceptibles de suivre ?

EUROPE
Le processus d’intégration européenne aurait dû rendre les frontières nationales moins pertinentes. Pourtant, le continent compte plus de 60 mouvements séparatistes – de l’île de Corse aux collines de Vénétie – ce qui en fait la région la plus susceptible de voir naître un nouvel État dans les années à venir.

Écosse
Le 18 septembre 2014, les Écossais voteront pour savoir s’ils veulent rester dans le Royaume-Uni ou redevenir un État souverain indépendant. Le référendum a été longtemps attendu dans le cœur des groupes de pression et des partis politiques, mais l’initiative a pris de l’ampleur lorsque le Scottish National Party a remporté la majorité globale aux élections de 2011. Au départ, les chances d’obtenir l’indépendance ne semblaient pas très prometteuses, mais les récentes prévisions économiques positives sont susceptibles de faire pencher la balance en faveur de la sécession.

Catalogne
Le mouvement nationaliste de cette région d’Espagne remonte au début du XXe siècle et repose sur la conviction que les Catalans ont une histoire, une culture et une langue différentes de celles de l’Espagne. Au départ, le sentiment séparatiste a été alimenté par l’arrivée du parti de droite en 2010 et, plus récemment, la crise économique a été la principale cause d’animosité entre Madrid et Barcelone (la Catalogne étant la région la plus riche d’Espagne mais aussi la plus endettée). L’année dernière, 1,5 million de Catalans sont descendus dans les rues de la capitale pour demander l’indépendance, et un référendum devrait avoir lieu en 2014. Les sondages indiquent que 50 % des Catalans souhaitent avoir leur propre État et, en cas de succès, leur indépendance ouvrirait la voie à d’autres régions comme le Pays basque et la Galice.

Belgique
La Belgique a une identité conflictuelle depuis longtemps. Divisée par des lignes linguistiques entre les francophones et les flamands, l’État réfléchit depuis des décennies à la possibilité d’une scission. Le mariage sans amour entre la Flandre et la Wallonie est la principale raison de la grave crise politique que le pays a connue entre 2007 et 2010. Certains experts estiment que si la Belgique devait réellement se diviser, elle l’aurait déjà fait, mais les séparatistes flamands ont récemment réalisé des gains importants dans les urnes.

AFRIQUE
L’Afrique a son lot de régions qui luttent pour leur indépendance, probablement parce que la plupart des frontières du continent ont été tracées en Europe sans tenir compte des délimitations ethniques et tribales préexistantes. Des décennies de conflits internes peuvent conduire à la désintégration d’États comme le Congo ou à l’indépendance de régions comme la Casamance – qui fait partie du Sénégal bien qu’elle se trouve géographiquement à l’intérieur de la Gambie – mais le conflit peut aussi stopper ces processus (comme dans le cas du Sud-Soudan).

Azawad
Bien qu’il ait été déclaré État démocratique indépendant par les rebelles touaregs en avril 2012, l’Azawad n’a encore reçu aucun type de reconnaissance internationale. La région, située dans le territoire malien du nord du Sahara, est vaste et inhospitalière, et des groupes liés à Al-Qaïda ont écarté les rebelles nationalistes et pris le contrôle des principales villes. La situation politique est rendue considérablement plus compliquée par la diversité ethnique de l’Azawad – la partie méridionale habitée de l’État autoproclamé est occupée principalement par des non Touaregs.

Somaliland
Encore un autre État « de facto », le Somaliland occupe le tiers oriental du pays et cherche à obtenir son autodétermination pour continuer à construire sa propre économie et à gérer son propre système administratif et sa propre force de police. La région maintient des liens informels avec les gouvernements étrangers, même après que la Somalie ait tenté de restaurer un gouvernement national après des décennies d’archétype de l’État défaillant.

MOYEN-ORIENT ET ASIE
Le Moyen-Orient et l’Asie abritent également de nombreux aspirants États, des exemples emblématiques de la Palestine et du Tibet au mouvement séparatiste pachtoune plus obscur de l’Afghanistan.

Kurdistan
Le peuple kurde – qui vit divisé entre l’Iran, l’Irak, la Syrie et la Turquie – rêve depuis 3 000 ans d’être réuni au sein de son propre État et il n’a peut-être jamais été aussi près de l’être qu’aujourd’hui. En 2005, le référendum consultatif a donné un soutien de 98,8 % à l’indépendance et, avec le retrait des forces américaines d’Irak et la descente de la Syrie dans le chaos, les Kurdes disposent d’une fenêtre de temps unique pour redessiner plusieurs frontières du Moyen-Orient. Le gouvernement régional du Kurdistan, dans le nord de l’Irak, est déjà le secteur le plus stable du pays, battant son propre drapeau et concluant ses propres accords en matière d’énergie et d’infrastructures avec Exxon et des entreprises turques.

Corée
La frontière la plus militarisée du monde pourrait-elle disparaître ? Cela peut sembler tiré par les cheveux, mais l’effondrement du régime nord-coréen pourrait permettre aux deux pays de ne faire qu’un. Il existe des différences évidentes de valeurs et de langue entre les deux pays, mais les stratèges sud-coréens construisent discrètement une coalition régionale pour gérer les coûts économiques et sociaux de l’absorption de leur voisin ermite, et la Russie soutient l’idée au point de proposer des incitations économiques.

LES AMÉRIQUES
L’Amérique du Nord et du Sud semblent être les seuls continents qui ne verront probablement pas leurs frontières redessinées. Les deux référendums sur l’indépendance du Québec, en 1980 et 1995, ont échoué depuis un certain temps, le mouvement de sécession du Texas continue de mijoter mais ne déborde pas, et rien n’indique que la Guyane française cessera d’être française de sitôt.

Source OZY

collection of various flags of different countries standing tall together in a row on a stand
Get Your Audio Mastered Instantly with CloudBounce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Remontez
Share via
Copy link
Powered by Social Snap