La formule du bonheur selon un ancien haut cadre de Google – Minute Essentielle n°107

1 août 2019 RÉCENT


Happy guy laughing

Mo Gawdat est l’ancien directeur commercial de Google X et un entrepreneur qui a cofondé plus de 20 entreprises.

Bien souvent, malgré le fait d’avoir tout dans la vie, une famille aimante, de bons amis, une carrière réussie et une bonne santé, nous sommes malheureux.

Après la mort tragique de son fils en 2014, il a fait du bonheur son principal sujet de recherche et a partagé ses découvertes dans son livre, La Formule du Bonheur.

Selon Gawdat, il y a différents états que nous vivons en raison du genre de pensées que nous entretenons et différentes illusions et angles morts qui nous empêchent d’être heureux.

Happy guy laughing
Portrait d’un homme heureux!

Je te partage un extrait de mon résumé complet.

Le bonheur est notre état par défaut

Un bébé, par exemple, est heureux si ses besoins immédiats comme la faim et le sommeil sont satisfaits.

Nous n’avons pas besoin de partir en quête de ressources extérieures comme l’argent ou le succès pour être heureux si nos besoins immédiats sont satisfaits.

En grandissant, nous perdons la magie des premières années.

Le voile de l’innocence se dissout à l’école et avec l’âge.

Nous développons notre ego, succombons à la pression sociétale et sommes conditionnés pour trouver le bonheur en dehors de nous-mêmes : dans les choses matérialistes.

Au lieu d’essayer d’accumuler des choses ou d’atteindre des objectifs dans l’espoir qu’ils conduiront au bonheur, nous devons essayer de tendre directement vers le bonheur.

Lorsque nous faisons cela, nous réalisons que les plaisirs simples de la vie comme une tasse de thé chaude ou un coucher de soleil envoûtant nous rendent vraiment heureux.

Le bonheur est l’absence de malheur. Le malheur survient lorsque notre réalité ne correspond pas à nos attentes.

J’ai toujours en tête cette équation pour mesurer ma satisfaction dans pratiquement toute situation.

Satisfaction = attentes + qualité reçue (positive ou négative)

Si tu vas dans une chaîne de restauration rapide, tes attentes sont basses car tu sais que la qualité est moindre (qualité gustative médiocre, préparation rapide, prix bas, expérience industrielle),

Tes attentes basses te persuadent de poursuivre l’expérience pour des questions de temps et de coût (service rapide, accessible).

En revanche, si tu vas dans le meilleur restaurant d’une ville, tes attentes vont spéculer à la hausse.

Tu vas en vouloir pour ton argent et prêter attention à tous les petits détails (hygiène, qualité de l’accueil, variété du choix, qualité des plats, dressage, goût, décoration, ambiance, expérience).

Si la qualité reçue n’est pas à la hauteur de tes attentes, tu vas te sentir très déçu.

Je me détache et me laisse surprendre au gré de mes intérêts et de ma curiosité.

C’est pourquoi, j’ai toujours très peu d’attentes vis-à-vis de ce que je lis ou fais.

Ainsi, la formule du bonheur reviendrait à n’avoir aucune attente pour être agréablement surpris.

Selon Gawdat, notre vision de la vie est filtrée par des “illusions“ et des “angles morts“, et ainsi, nous voyons les choses comme nous le voulons, non pas comme elles sont.

Nous n’acceptons pas les “vérités ultimes“ de la vie, et au lieu de vivre dans le moment présent, nous demeurons dans le passé (ce qui peut nous rendre nostalgiques) ou nous nous préoccupons de l’avenir (ce qui peut nous rendre anxieux).

Nous sommes les propres artisans de notre souffrance et nous pouvons déjouer ces pièges si nous prêtons attention à nos pensées, si nous vivons pleinement dans le moment présent et si nous acceptons notre réalité telle qu’elle se présente.

Clique ici pour lire le résumé complet du livre.

Onur


close
Partagez
La formule du bonheur selon un ancien haut cadre de Google – Minute Essentielle n°107
Remontez
Share via
Copy link
Powered by Social Snap