C’EST POSSIBLE !

Aimé 

Pingi

Blogueur

Barack Obama s’adresse à 6 000 jeunes à Toronto et félicite le Canada d’être un pays où « les faits comptent encore ».

L’ancien président américain Barack Obama appelle les jeunes de Toronto à adopter les compétences créatives qui les aideront à se démarquer dans une économie mondiale en rapide évolution. Barack Obama s’est adressé à une foule d’environ 6 000 jeunes de toute la région du Grand Toronto qui se sont réunis jeudi au Palais des congrès […]

Barack Obama s’adresse à 6 000 jeunes à Toronto et félicite le Canada d’être un pays où « les faits comptent encore ».


L’ancien président américain Barack Obama appelle les jeunes de Toronto à adopter les compétences créatives qui les aideront à se démarquer dans une économie mondiale en rapide évolution.

Barack Obama s’est adressé à une foule d’environ 6 000 jeunes de toute la région du Grand Toronto qui se sont réunis jeudi au Palais des congrès du Toronto métropolitain.

« Tout ce qui peut être reproduit, tout ce qui peut être répété, une machine va faire mieux », a déclaré le 44e président des États-Unis à l’assistance.

Selon M. Obama, les jeunes doivent réfléchir à des choses qui n’ont jamais été faites auparavant, et acquérir des compétences qui incluent l’interaction avec d’autres êtres humains. La créativité, la pensée analytique et la constitution d’équipes sont les types de compétences qui continueront d’être essentielles dans un avenir plein d’automatisation des emplois, a-t-il dit.

Le succès exige la constitution d’une équipe diversifiée, non seulement en termes de race, mais aussi de points de vue, de compétences et de mentalités, a-t-il déclaré, citant l’exemple de la réussite des Raptors de Toronto, dont le président, Masai Ujiri, s’entoure de personnes qui « savent comment résoudre les problèmes ».

« Je devais avoir des gens qui avaient des valeurs auxquelles je croyais », a déclaré M. Obama à propos de ses huit années à la Maison Blanche.

« Cela dit, pour les jeunes qui sont ici, vous devez encore faire vos calculs », a-t-il dit. « Vous n’êtes pas tiré d’affaire. Faites vos comptes, les gens. »

Ce rassemblement faisait partie de l’événement #CreateFate organisé par l’Economic Club of Canada sous le thème de l’exploration de l’avenir du travail et de la nouvelle économie. Il fait partie d’une série d’événements en quatre parties que le club organise en partenariat avec le Global Institute for Conscious Economics.

Compte tenu du prix élevé des billets – certains sont à 275 $ chacun – les organisateurs ont donné à des centaines de jeunes de différentes communautés un accès gratuit à l’événement, dans le but de les responsabiliser et de les inspirer.

La conversation entre M. Obama et le président de l’Economic Club of Canada, Rhiannon Rosalind, a porté sur les compétences futures, dans le but d’inspirer de nouvelles façons de penser à la société, à l’économie et au travail.

Au cours d’un large entretien avec Rosalind, M. Obama a évoqué les problèmes d’anxiété et de dépression qui sont de plus en plus fréquents chez les jeunes. Il a déclaré que la société avait l’habitude de traiter ces problèmes par le biais de la religion, de la famille ou d’associations communautaires, mais que ces méthodes ont été remplacées par des interactions « fragiles » au téléphone, qui conduisent les gens à se sentir encore plus isolés.

« Plus vous avez d’adeptes, plus vous n’avez pas de vrais amis », a-t-il déclaré à la foule.

M. Obama a également parlé de l’importance d’être authentique en tant que leader, notant qu’il était entré en politique à une époque où la technologie progressait rapidement et où il devait être plus visible et plus présent que nombre de ses prédécesseurs.

C’EST POSSIBLE

Barack Obama s’adresse à 6 000 jeunes à Toronto et félicite le Canada d’être un pays où « les faits comptent encore ».
Remontez
Share via
Copy link
Powered by Social Snap