Attention à votre activité sur internet

23 décembre 2019 PARTAGE


Side view of a young cute girl working on laptop

Si vous cherchez une règle dans votre cerveau en 2020, comprenez la comme ceci : Tout ce que vous postez en ligne peut revenir vous hanter, même des années plus tard. Vous pourriez penser que votre commentaire était ironique, hilarant ou nerveux. Vous avez peut-être voulu en faire une satire ou un commentaire social. C’était peut-être juste un moment d’erreur de jugement que vous vous attendez à voir passer.

Aflac

Mais votre dossier en ligne fait partie de votre dossier permanent et vous n’êtes pas assuré du bénéfice du doute, même si vous pensez le mériter.

Quelques exemples : L’année dernière, Harvard a révoqué l’admission d’un candidat à cause du langage raciste qu’il a utilisé dans la communication numérique quand il avait 16 ans. Plus tôt cette décennie, Kyler Murray, maintenant une vedette des Arizona Cardinals, a été critiqué en tant que joueur universitaire pour des tweets qu’il avait faits à l’âge de 14 ou 15 ans et qui comportaient une insulte homophobe.

En 2018, une stagiaire de la NASA a perdu son poste pour un tweet à caractère obscène. Gilbert Gottfried a perdu son poste de porte-parole de l’Aflac pour des commentaires insensibles sur le tsunami au Japon en 2011. Les licenciements pour mauvaise utilisation des médias sociaux et autres mauvais comportements sur Internet sont si fréquents que c’est maintenant un genre d’histoire.


close
Attention à  votre activité sur internet
Remontez
Share via
Copy link
Powered by Social Snap