De nouveaux détails sont apparus concernant l’assassinat de l’ancien premier ministre japonais, Shinzo Abe, qui a été abattu par derrière alors qu’il prononçait un discours cette semaine lors d’un événement de campagne pour un collègue politicien dans la ville de Nara, dans l’ouest du pays. Le suspect, identifié comme étant Tetsuya Yamagami, 41 ans, ancien membre de la marine japonaise, a admis avoir attaqué Abe avec une arme artisanale. Le tireur a déclaré qu’il croyait qu’Abe était associé à une certaine organisation contre laquelle il avait une dent, mais n’a pas nommé le groupe.

La violence par arme à feu est rare au Japon car le pays est considéré comme ayant l’une des lois les plus strictes au monde en matière de contrôle des armes à feu. Les futurs propriétaires d’armes à feu doivent suivre une formation formelle, faire l’objet d’une vérification des antécédents et passer des tests écrits, mentaux et toxicologiques avant d’obtenir un permis.

Abe, 67 ans, a été au pouvoir de 2006 à 2007, puis de 2012 à 20 ans, avant de démissionner pour des raisons de santé.

Get Your Audio Mastered Instantly with CloudBounce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remontez
Share via
Copy link
Powered by Social Snap